Disparu depuis 30 ans,

Publié le par Loos pour Tous

le 7ème Art revient !

 

C’est une grande nouvelle pour les cinéphiles. Le cinéma revient dans la ville, mais sous une forme un peu particulière : la salle obscure du Théâtre du Square va se transformer en cinéma une fois par mois.

La salle du théâtre du Square pourra accueillir 144 spectateurs pour ses séances cinéma.

 

Gemma Bovery. L’affiche fleurie et verdoyante du dernier film d’Anne Fontaine a été placardée dans la ville. Un nouveau cinéma à Loos ? Oui, mais ni un UGC, ni un Pathé, ni même une petite salle indépendante. C’est l’association CinéLigue qui viendra projeter des films tous les mois au Théâtre du Square. L’association de cinéma itinérant organise environ 750 séances de cinéma sur l’année, et projette des films à Wambrechies ou La Bassée notamment.

Une convention a été mise en place jusqu’à la fin de l’année entre la mairie et l’association qui organisait déjà des séances pour les scolaires à Loos. « Nous mettons les outils à disposition de la mairie : un projectionniste vient une heure 30 avant la séance pour installer le projecteur numérique, faire la billetterie et enfin projeter le film. Tout le reste, communication, organisation, mise à disposition de la salle, est laissé à la ville. Nous devons remplir des objectifs ensemble pour équilibrer le budget de la structure, 50 places aux minimum doivent être vendues à chaque fois », explique Anne Lidove, directrice de CinéLigue.

Pas de blockbuster pour ce cinéma éphémère. « Les films que nous mettons à disposition sont en général classés art et essai. Ils doivent mener à la réflexion ou au débat. Nous avons aussi beaucoup de films destinés au jeune public, des films historiques, et des films d’actualité, que nous sommes autorisés à projeter six semaines après leur sortie officielle en salle », poursuit Anne Lidove. À l’équipe municipale de piocher dans le catalogue les films les plus en adéquation avec le public attendu.

Pour la première séance, la mairie à opté pour Gemma Bovery, une comédie dramatique menée par Fabrice Luchini, afin de toucher un public large. Le 15 novembre, Les fragments d’Antonin, film de 2005, évoquera les syndromes post-traumatiques de la guerre dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale.

La dernière projection de film à Loos a eu lieu il y a trente ans à l’espace François-Mitterrand. Anne Voituriez se félicite donc de cette « réouverture », un projet inscrit dans son programme de campagne. « Je veux faire mentir l’idée selon laquelle : Un cinéma à Loos, ça ne marchera jamais ! Quand j’ai annoncé ça dans les foyers pour personnes âgés, les gens étaient ravis. Ils m’ont dit qu’ils allaient enfin pouvoir retourner au cinéma, pour y voir des films actuels, et non pas des films anciens qu’ils ont déjà vus et revus. Aller voir un film rue de Béthune à Lille, ça reste compliqué pour beaucoup de gens qui n’ont pas de véhicule. Le cinéma a un petit côté magique, c’est deux heures d’évasion. On lui rend tout simplement sa proximité. » Verdict dimanche prochain pour la première séance.

« Gemma Bovar », dimanche 12 octobre, 16 hs, au Théâtre du Square, billetterie sur place. Tarifs : 4,80 €/3,80 €.

  

PAR AGATHE VILLEMAGNE

Voix du Nord

 

Capturer

 


Publié dans Presse Locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article