Des têtes et des idées nouvelles...

Publié le par Loos pour Tous

La séance du conseil municipal a été marquée par sa longueur, par l’installation de nouveaux conseillers, par l’élection d’une nouvelle adjointe mais aussi par l’adoption de nouvelles réglementations, l’une concernant l’occupation des trottoirs par les commerçants, l’autre visant la mise à disposition des salles municipales.

Comme l’a dit Jean-Luc Munro, conseiller Europe Écologie Les Verts, avec 37 délibérations inscrites à l’ordre du jour, on battait sans doute un record… Certes. Mais on en a peut-être aussi battu un autre, celui de la durée : six heures pile de débats pour cette séance du conseil municipal qui a commencé à 17 h et s’est terminée alors que les cloches du beffroi résonnaient onze fois dans la nuit loossoise…

Nous, on va essayer de résumer tout ça. En commençant par le premier chapitre, celui des nouvelles têtes.

 

Trois nouveaux conseillers et une nouvelle adjointe

Après des hommages rendus par Anne Voituriez et François Verdonck à Luc Decorte, premier adjoint en exercice, et Jeanne-Marie Vuylsteke, ancienne adjointe au maire, décédés ces dernières semaines, le conseil municipal a procédé à l’élection d’un dixième adjoint. C’est Catherine Grière qui a été élue (François Verdonck avait présenté sa candidature ; il n’a recueilli que les cinq voix du groupe socialiste). Mme Grière était déjà conseillère municipale déléguée aux travaux, aux jardins et à la propreté. En raison notamment du décès de M. Decorte et de la démission de Daniel Rondelaere, trois personnes ont fait leur entrée au conseil municipal : Benjamin Grésillon et Sabine Tramontana-Deheegher (groupe majoritaire) et Sandrine Roussel (groupe PS). Chacun des dix adjoints a été promu d’un rang, ce qui signifie que le premier adjoint est donc désormais Christophe Maertens.

 

L’emprunt toxique, toujours…

Le deuxième grand chapitre de la soirée était financier. En préambule, Anne Voituriez demanda à Christophe Maertens de donner des nouvelles de l’emprunt toxique de 5 M€ contracté en 2009 et qui plombe les finances communales en obligeant à provisionner 1,3 M € par an sur un compte bloqué. Histoire, sans doute aussi un peu, de maintenir l’opposition dans ses cordes dès le début. Rien de bien neuf, en fait : les deux procédures continuent (l’une judiciaire, l’autre amiable consistant en une demande d’aide auprès du fonds d’État qui s’occupent de ça) et prennent leur temps. On en saura sans doute plus dans quelques mois.

Au chapitre budgétaire toujours, Christophe Maertens a présenté le compte administratif. Ce qu’il faut retenir, c’est que les comptes de fonctionnement ont baissé d’environ 3 % : en raison des diminutions des dotations d’État pour ce qui est des recettes ; « grâce aux politiques d’économies engagées par la nouvelle majorité », pour reprendre l’expression de M. Maertens, du côté des dépenses.

 

L’interprétation de l’opposition

Les conseillers d’opposition (MM. Verdonck et Munro) ont sans surprise contesté ces chiffres ou en tout cas l’interprétation qu’on pouvait en faire, notant que, contrairement à ce qu’elle avait promis, Mme Voituriez n’avait pas réussi à faire baisser les dépenses de personnel (qui ont augmenté effectivement de 4 %, en raison il est vrai de la mise en place des NAP, nouvelles activités périscolaires) et que les économies faites sur les charges à caractère général étaient dues selon eux à la baisse des prix du pétrole. Ce compte et le budget supplémentaire examiné dans la foulée ont été adoptés par le groupe majoritaire, les six conseillers socialistes et écolos ayant voté contre.

Des têtes et des idées nouvelles...

La Voix du Nord

PUBLIÉ LE 

PAR BRUNO TRIGALET

Des têtes et des idées nouvelles...

Publié dans Communiqués et infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
ne pourrait on pas aussi faire PAYER les habitants indélicats et irrespectueux , qui prennent les pelouses pour y ranger leurs poubelles et autres détritus , les trottoirs et les pelouses , pour garer leurs voitures , et ceux qui déversent régulièrement des seaux de pains pour nourrir les oiseaux et surtout les rats ?
Répondre
P
ne pourrait on pas aussi faire PAYER les habitants qui prennent les pelouses et les trottoirs pour des parkings, d'autres pour y ranger leurs poubelles et autres détritus , et ceux qui déversent des "bassines" de pains pour nourrir les oiseaux et surtout attirer les rats ?
Répondre
D
Félicitations et bienvenue à notre nouvelle adjointe, qui fut parmi les premières militantes en faveur d'Anne Voituriez.
Répondre